Ma première approche a été de choisir différents textiles afin de réaliser le plus grand nombre d’expérimentations. Le textile est une matière aux multiples aspects, c’est pourquoi, j’ai commencé ce projet en touchant la matière, en expérimentant ce qu’un textile pouvait apporter plutôt qu’un autre.

Parmi ces expérimentations, certaines ont davantage retenu mon attention, ce qui va construire mon projet. C’est pourquoi, j’ai sélectionné certaines d’entre elles me permettant de ressortir quatre catégories : la cabine, les voiles, le sol paysagé et le mobilier.

Étude 1 : La cabine

Après avoir amidonné et peint le textile, il est devenu rigide.

Textile autoportant

D’un côté bureau, de l’autre côté penderie, ce textile autoportant devient un paravent habité.

Toujours dans l’esprit de rendre rigide le textile, ici,  le textile est placé sur une structure métallique.

Textile sur structure

Deux textiles différents sont assemblés pour créer un jeu entre ce qui est vu et ce qui ne l’est pas grâce à une partie en velours et l’autre partie en voilage. La structure se déploie pour recevoir les différents rangements, étagères, boites, tiroirs.

 

Étude 2 : Les voiles

Plusieurs voiles sont assemblés créant des jeux de transparence. 

Voiles paysage

Les voiles paysage en plus d’être inspirés des rizières, ont une tringle cachée dans une moulure. Comme un store japonais, les voiles peuvent se positionner de différentes manières.

Voiles comme volets

Inspirée des volets intérieurs, j’ai fait plusieurs essais avec des textiles apportant différents types d’opacifiants tels que du voilage ou de la maille. 

Voiles comme volets

Pour changer des voilages classiques, j’ai utilisé du calque qui rend la vue plus abstraite. 

Étude 3 : Le sol paysagé

Il y a un jeu d’épaisseurs car différents velours sont superposés.

Telle une moquette qui déborde sur les murs, le sol crée un paysage dans tout l’espace.

Ce paysage s’extrude et fait naître des mobiliers dans la pièce.

Paysage extrudé

J’ai imaginé tout un espace comme une installation faite de cette moquette avec ses mobiliers qui s’extrudent où le mobilier, le sol et le mur sont un ensemble. 

 

Étude 4 : Le mobilier

Le mobilier est imaginé à partir d’un collage de textures de couettes, imaginant un mobilier mou.

Commode couette

Ce mobilier casse les codes en reprenant l’idée d’un mobilier classique qui peut être habituellement rigide en le ré interprétant avec une nouvelle texture, mou, avec des plis, tel une couette.

Penderie couette

Sur le principe de la commode, je l’ai décliné en penderie, afin de voir l’effet que pourrait avoir la forme et le textile dans une autre échelle.

Le textile est principalement assimilé aux vêtements et à l’ameublement, mon projet m’a permis de les détourner de leur première fonction en utilisant le textile pour créer des mobiliers qui habillent l’espace.

Contact étudiant

Contacter l’étudiant

Remplissez le formulaire ci-dessous pour prendre contact avec l'étudiant. Votre message sera envoyé directement sur son adresse e-mail.