Pierre-louis Gimenez

Vue Martienne après déploiement de la Station d’Avant-Garde S.A.G-01 Yggdrasil

S.A.G-01 Yggdrasil en transit vers Mars.

Le projet Yggdrasil s’inscrit dans une vision Uchronique de notre histoire. « Que ce serait-il passé si »…Si la crise que nous vivons partait dans les extrêmes les plus terribles pour notre humanité. Le début d’un nouveau cycle que nous pensions terminé à jamais. Et pourtant…

Six pandémies traumatisantes et un conflit généralisé plus-tard, nous sommes en 2076. L’humanité s’est relevée et est changée à jamais. Un nouvel âge d’or dont nous connaissons déjà sa fin: 2150. C’est l’année où la population sera trop nombreuse. Où nous aurons atteint les limites de la Terre.

Une mission est préparée, un projet est lancé. L’humanité va renouer avec son amour pour l’exploration: Mars sera colonisée, et le départ est prévue pour l’année 2076. De nouvelles technologies sont déployées, des anciennes sont réutilisées. Mars est le point de départ d’une nouvelle ère.

Navettes d’approches hybrides Djiins en partances pour la station Yggdrasil

La navette Djiins est un reliquat de cette période trouble. Pourtant, son efficacité n’est plus à prouver concernant sa capacité de transporteur d’atterrissage planétaire.

De nouvelles technologies qui concernent notamment l’intelligence virtuelle et la robotique. les années 70 se caractérisent par un changement de contrat sociale notamment grâce à une robotique plus évoluée, plus efficace et plus présente qu’elle ne l’était dans les années 20.

Le Drone Cherub accompagnera les voyageurs durant leur périple. Il est adapté à toutes situations et a pour but de protéger, d’assister et de soutenir son voyageur attitré.

Cherub est capable de communiquer par le son mais aussi par de multiples expressions ayant pour but de le rendre « vivant ».
Ne vous y trompez pas, les drones en 2076 sont des Intelligences Virtuelles. Elles semblent conscientes et intelligentes mais ce ne sont qu’une suite de 0 et de 1: des systèmes d’algorithmes puissants mais toujours loin du principe d’IA.

S.A.G-01 Yggdrasil en fin de construction en orbite autour de la Lune.
La station attend son équipage.

Yggdrasil est le résultat d’un projet de construction et d’assemblage spatiale titanesque et pharaonique. Un monstre de 400 mètres de long et d’un rayon de plus de 220 mètres. Il reprend les principes du Tor de Stanford pour créer une gravité artificielle aux extrémités du rayon.

S.A.G-01 Yggdrasil en approche de Vénus.

Plus de 640 jours de voyage seront nécessaires pour atteindre Mars. A été choisi un scénario d’opposition: Yggdrasil passera derrière le soleil, profitera de l’assistance gravitationnelle de Vénus pour se mettre en orbite autour de Mars.

S.A.G-01 Yggdrasil déployée et en orbite Martienne.

Vue de côté et vue de face de la station.
En jaune sont représentés les quartiers d’habitations en gravité simulé et le Jardin suspendu en zéro gravité.
Les quartiers d’habitations, placé au niveau de l’arc de cercle, tourne à une vitesse de 2 tours / minutes pour simuler la gravité.

Au vue de ce long voyage et d’une volonté d’utiliser la station sur long-terme: les espaces de vies sont les zones les plus importantes. Une recherche sur l’aspect tactiles des matériaux a été mené. La nature a été déployée pour s’hybrider avec les technologies des lieux.

Le Jardin suspendu contient nombre de plantes et d’arbres capables de nourrir aussi bien le corps que l’âme des voyageurs.
Un axe centrale structurelle est aussi utilisé comme circulation. Cet axe permet d’accéder à toutes les zones du vaisseau.

Le Quartier d’habitation est divisé en deux zones: Communautaire-repos et communautaire-activité.
Chaque zones contient 6 chambres. Voici des images de la zone communautaire-repos où les voyageurs pourront se reposer, lire, travailler en groupe, cuisiner ensemble et se nourrir.
Une circulation centrale de 120cm de larges permet de différencier les chambres des espaces fonctionnelles et rend plus facile le déplacement en cas de problèmes.

La chambre est l’espace personnel du voyageur. Il pourra s’y reposer, travailler, contempler. Les murs sont recouvert d’un système de briques offrant la capacité d’afficher en perspective le paysage de son choix. Le même système équipe le quartier d’habitation. Ainsi, le voyageur pourra tout autant choisir un paysage en lien avec l’un de ses souvenirs ou une horizon d’océan infini comme l’exemple présent.
La salle de bain est complètement sécurisé, en cas de panne de la gravité artificielle, grâce à l’utilisation de matériaux à forte capillarité. L’eau peut-être mortelle en zéro gravité.

Son d’ambiance du Jardin suspendu

Son d’ambiance du réacteur à fusion « Tesseract » de la station

Contact étudiant

Contacter l’étudiant

Remplissez le formulaire ci-dessous pour prendre contact avec l'étudiant. Votre message sera envoyé directement sur son adresse e-mail.