Paul Blanchet

AVANT PROPOS

Un bunker de guerre reconverti en étable, une église en boutique d’artisanat d’art ou bien une usine en centre d’art contemporain…
La réhabilitation peut prendre différentes formes et peut, aux vues de ces exemples, investir n’importe quel lieu.

C’est justement ce qui importe ici; la légitimité de la réécriture d’un lieu, le sens nouveau que l’on souhaite donner à ces vielles pierres et l’utilisation que l’on en fait.

Dans cet ouvrage, où le sensible est au cœur du sujet, il était pour moi important de ressentir le lieu, le subjectif étant bien entendu sollicité dès que l’on entre dans un espace à l’écriture aux antipodes de son programme architectural originel. J’ai dû, afin de mieux comprendre les espaces, me rendre sur un maximum de lieux cités en exemple dans cet écrit. En me rendant in situ, cela me permettait de comprendre la réhabilitation qui en a été faite, mais aussi de créer un reportage photographique sensible, permettant de montrer la tension émotionnelle que j’ai voulu croissante dans le déroulement de ce récit.

Le sujet de ce travail découle de la réflexion sur l’architecture d’une idéologie politique effroyable : j’ai nommé Albert Speer, aux commandes de l’architecture Nazie. Ce monumentalisme, inspiré de l’Antique, m’a fortement intéressé et bien que je ne partage pas ses valeurs, son œuvre est incontestable.
Alors la question de la légitimité émerge ici, lorsque l’on sait que cette œuvre colossale – ce qui est à propos ici – fut en partie détruite après la libération. Un patrimoine semble avoir été rasé, sans procès, dans le souci de faire disparaitre les traces d’un passé douloureux.

Avons-nous le droit d’effacer les architectures qui constituent aussi une partie de l’Histoire mais également une part de l’art ?
Et si l’art considéré comme dégénéré par l’Allemagne Nazie avait été détruit- Kandinsky, Courbet, Renoir, Matisse, Chagall…, ou encore le château de Versailles détruit lors de la Révolution Française ?

CHAMBRES D’ÉCLATEMENT DE LA BASE SOUS-MARINE DE SAINT-NAZAIRE

Contact étudiant

Contacter l’étudiant

Remplissez le formulaire ci-dessous pour prendre contact avec l'étudiant. Votre message sera envoyé directement sur son adresse e-mail.