La Philharmonie de Paris est située dans la partie Sud-Est du Parc de la Villette, un des plus grands parcs culturels de la capitale. Au départ dédié au monde du cinéma, il propose aujourd’hui une programmation pluridisciplinaire où les médias artistiques se mélangent. 

La Philharmonie de Paris a été construite par Jean Nouvel et inaugurée en janvier 2015. Elle a pour ambition de faire découvrir le meilleur des répertoires musicaux et d’offrir de multiples occasions au public de se familiariser avec la musique.

 

Jean-Michel Basquiat est un artiste afro-américain New-yorkais des années 60. Influencé dès le plus jeune âge par ses parents, il s’intéresse très tôt à la peinture, la musique, l’anatomie et l’art de rue. Malgré son décès à l’âge de 27 ans, Basquiat a produit un très grand nombre d’oeuvres autant dans le domaine de l’art que de la musique et de la performance. Il a laissé derrière lui une grande richesse artistique qui a depuis influencé diverses personnalités et développé une curiosité chez de nombreuses personnes.

Inviter le public à s’immerger dans l’univers de Basquiat, dans une époque, en lui offrant l’opportunité d’approcher l’artiste le temps de l’exposition.

L’exposition se dessine autour de trois moments, représentés par 3 boites lumineuses, définissant le processus créatif de Basquiat : l’atelier, le laboratoire et la scène.

Le public déambule dans l’exposition autour de cimaises rigides intermédiaires présentant les tableaux, et d’une cimaise souple l’accompagnant tout au long de son expérience. Ce voile dessine les entrées/sorties des différentes séquences d’exposition mais également sert de support de communication et de projections. 

Une balade sonore permettant de découvrir ce lieu sous différents angles, lieu d’une personne emblématique, Basquiat qui a posé son empreinte en marquant la mémoire collective d’un territoire par son œuvre et ses actions.

Le public, en se promenant, découvre différents objets d’époque, le transportant ainsi dans les années 60 de Basquiat : des casques du walkman-baladeur, des boombox, des tourne-disques et des téléviseurs. Ces dispositifs sonores ont été au préalable re-designés afin d’y intégrer un système son actuel permettant une immersion optimale.

Une scénographie légère et simple mettant en avant la folie et la richesse plastique et artistique de Basquiat.

1— Visualiser le son/Discographie : atelier et bibliothèque de Basquiat, 2— Couloir de transition, 3— La figure du Griot : laboratoire de décryptage.

4— La figure du Griot : laboratoire de décryptage.

5— Jazzmen : le monde du spectacle, de la scène.

Une famille de mobilier dessinée spécialement pour l’exposition.

Le mobilier d’exposition est créé à partir d’un module décliné pour répondre à une plus grande variété d’usages : assises individuelles et collectives, écrans mi-hauteur et écrans hauts. Ce module est composé de plaques de contreplaqué et de bandes led fixées sur l’ensemble des arêtes réutilisant l’écriture visuelle des boites lumineuses et permettant la création de diverses ambiances lumineuses.

Divers documents pour présenter et immerger le public dans l’exposition, dans l’univers de Basquiat.

La communication visuelle faisant partie intégrante d’une muséographie, divers documents ont été réalisés afin de présenter, guider et faciliter l’expérience du public au sein de l’exposition. Affiche, guide d’exposition, plan sonore, prospectus …

Contact étudiant

Contacter l’étudiant

Remplissez le formulaire ci-dessous pour prendre contact avec l'étudiant. Votre message sera envoyé directement sur son adresse e-mail.